Les risques et dangers de l'huile de ricin

En ce moment, on en parle un peu partout, l’huile de ricin, c’est l’huile à la mode qu’on voudrait utiliser pour tout et qu’on dit être remède à tout, mais connaissons-nous vraiment bien cette huile ?

Le ricin, plante toxique

plante ricin

L’huile de ricin est extraite à partir d’une plante, le ricin, dont une protéine appelée ricine est classée comme agent toxique de catégorie B par le CNRS. En effet, l’ingestion de dix graines suffiraient à causer la mort. Il est donc naturel de se demander, vu la toxicité de cette plante, de quelle manière pourrait-elle ne pas nous empoisonner. Et bien quelle puisse faire peur, l’huile en elle-même n’est pas plus toxique qu’une autre puisque son processus de fabrication garanti l’élimination de tous les résidus de ricine. Il faut cependant porter attention à l’origine de son huile et à sa fabrication pour se protéger de mauvaises huiles dont la ricine n’aurait pas totalement été éliminée. Il faut également se méfier des huiles pressées à chaud et leur préférer un pressage à froid, qui rend l’huile plus couteuse mais lui assure une meilleure qualité.

Son effet laxatif

laxatif huile de ricin

L’huile de ricin peut être recherchée par certains pour son effet laxatif. Pour autant, peu de recherches ont pour l’instant été menées sur le sujet, et il est donc risqué de l’utiliser sans avis médical. L’effet laxatif de cette huile serait bien plus important qu’on ne l’imagine et pourrait déclencher des formes de diarrhées graves qui conduisent à la déshydratation et altèreraient la muqueuse intestinale. Il faut donc s’en méfier, et éviter son absorption plus de dix jours d’affilés. Son utilisation est également très peu préconisée chez les enfants.

Risques d’allergies

Enfin, il ne faut pas oublier que comme toute huile, l’huile de ricin peut déclencher une réaction allergique qui se manifeste par des démangeaisons et des rougeurs. Il ne faut donc pas oublier de tester l’huile avant d’en appliquer en grande quantité sur notre peau. Pour se faire, une goutte placée au creux du coude suffit, si aucune démangeaison ni rougeur n’apparait dans les 24 heures, l’huile peut être utilisée, en cas inverse, tournez-vous vers une huile différente telle que l’huile de coco.

L’huile de ricin peut donc être dangereuse, si on ne prend pas le temps de la connaître et de se renseigner sur son utilisation. Les problèmes d’allergies restent bénins, cependant je déconseille toute ingestion de cette huile sans avis médical.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisse un commentaire

1044